Formation en apprentissage

Points-clés de la formation en apprentissage

L’apprentissage, c’est quoi ?

L’apprentissage a pour but de donner à des jeunes une formation générale, théorique et pratique en vue de l’obtention d’un diplôme.

L’apprentissage relève de la formation par alternance (alternance entre périodes de formation en CFA et de périodes de formation en entreprise)

Cette modalité de formation est assurée par les CFAA (Centre de Formation d’Apprentis Agricoles), usuellement dénommés CFA ou CDFA ou CDFAA (ces Centres de formation sont souvent Départementaux).

L’apprentissage permet de se destiner à un métier et d’obtenir le diplôme requis en capitalisant sur la mise en pratique des gestes professionnels.

L’apprentissage, quelles formations ?

Les diplômes préparés sont :

  • les diplômes professionnels de l’enseignement secondaire (CAP, baccalauréat professionnel, brevet professionnel, mention complémentaire ) ;
  • les diplômes de l’enseignement supérieur  (BTS, Licence Pro, Ingénieur)
  • les titres à finalité professionnelle enregistrés au répertoire national des certifications professionnelles, (RNCP)

La pratique apporte une compétence immédiate qui fait toute la différence en perspective d’emploi.

L’apprentissage est ainsi une valeur sûre pour l’insertion dans la vie professionnelle.

Les taux moyens de réussite aux examens sont de 85%. Les taux d’insertion professionnelle peuvent atteindre les 100% pour certaines filières.

L’apprentissage, quels acteurs ?

L’apprentissage est un dispositif de formation qui réunit 3 acteurs majeurs : le jeune, l’entreprise, et le CFA.

L’entreprise et le Centre de formation d’apprentis forment alternativement le jeune à un métier, et le conduisent au diplôme.

  • l’entreprise: le jeune est encadré par un maître d’apprentissage, associé à l’atteinte des objectifs pédagogiques du diplôme préparé, en lien avec le CFA.
    L’employeur assure une formation pratique, sous la responsabilité du maître d’apprentissage. Ce dernier justifie d’une expérience professionnelle et d’une qualification suffisantes.
  • le CFA : il complète la formation reçue en entreprise par une formation générale et technique, et délivre le diplôme.

L’apprentissage, quelles conditions ?

Les 2 conditions d’âge et de contrat de travail sont obligatoires pour bénéficier d’une formation en apprentissage.

  • l’âge: tout jeune sortant d’un collège, d’un lycée ou ayant quitté le système scolaire, âgé de 16 à 29 ans inclus, peut entrer en apprentissage. Il n’y a pas de limite d’âge pour le public à handicap (RQTH).
  • le contrat de travail: le jeune (ou ses représentants légaux s’il est mineur) signe un contrat de travail d’une durée de 6 mois à 3 ans (selon le diplôme), avec une entreprise, un organisme ou une collectivité locale. Le contrat est généralement un CDD  ; plus ponctuellement l’employeur proposera un CDI.
    A savoir : la durée du contrat peut être portée à 4 ans pour les personnes reconnues « travailleur handicapé ».
  • l’employeur rémunère l’apprenti(e) selon un barème établi en fonction de l’âge et de l’année de formation (de 27% à 78% du SMIC pour les moins de 26 ans, 100% du SMIC à partir de 26 ans).

L’accès à la formation, la durée du contrat et les modalités du parcours pédagogique peuvent faire l’objet d’adaptations en fonction des acquis antérieurs du jeune.

L’apprenti bénéficie par ailleurs d’aides du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine (ex: transports, hébergement, restauration, premier équipement

Bon à savoir : 

Les jeunes de moins de 15 ans ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3ème) peuvent commencer à exécuter un contrat d’apprentissage dès qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans et un jour.

Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans : les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés (sans limite d’âge), les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise.

Une alternative au contrat d’apprentissage : le contrat de professionnalisation

Si le demandeur est âgé de 16 ans à 25 ans révolus, il peut lui être proposé un contrat de professionnalisation, offrant également une alternance entre apprentissage théorique et pratique.

Ce type de contrat est aussi accessible aux demandeurs d’emploi d’au moins 26 ans, aux bénéficiaires des RSA, ASS, AAH et CUI.

Le contrat de professionnalisation est réservé au secteur privé.

S’il permet d’accéder à un diplôme, un titre ou une qualification professionnelle, il vise avant tout la recherche d’une qualification favorisant l’insertion.

A noter :

La  réforme de la formation (Loi de sept 2018) introduit une expérimentation pour les contrats de professionnalisation.
Jusqu’à la fin décembre 2021, employeurs et opérateurs de compétences, en accord avec le salarié, peuvent définir un parcours de formation « sur-mesure », adapté aux besoins de l’entreprise.
L’objectif prioritaire est d’acquérir des compétences et non d’obtenir diplôme ou certification professionnelle

Les entreprises d’insertion, les entreprises de travail temporaire d’insertion, les associations intermédiaires,  les ateliers et chantiers d’insertion peuvent participer à cette expérimentation.

Ce sont les CFPPA qui portent les formations dans le cadre de contrats de professionnalisation, souvent en relation étroite avec les GEIQ agricoles (Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification).

Les CFPPA et CDFAA du réseau Réana sont ainsi garants de la solution la mieux adaptée à votre profil.

L’apprentissage, comment procéder?

Employeurs et futurs apprentis, contactez le CDFAA le plus proche (ou celui proposant la formation souhaitée) avant l’entrée en formation. Ils vous accompagneront dans vos démarches.

Nouveau : La Prépa-apprentissage

Ce dispositif permet d’actionner les outils les mieux adaptés pour sécuriser votre parcours en apprentissage, et de réunir les conditions de votre réussite. Il vous permettra de mûrir votre projet professionnel de façon à sécuriser votre entrée en formation.

Il est réservé aux jeunes de 16 à 29 ans, sans qualification et sans emploi (maximum niveau bac, sans l’avoir obtenu).

Il consiste en un accompagnement sur-mesure, avant l’entrée en apprentissage, pour vous aider à découvrir votre future formation, et vous livrer les principales clés de réussite.

A l’issue d’un diagnostic, il vous sera proposé un parcours individualisé qui pourra comprendre des actions très variées :

  • découverte du monde de l’entreprise
  • consolidation de vos savoirs de base (lecture, écriture, mathématiques, communication, outils numériques), sensibilisation aux conditions du bien-vivre
  • immersion en entreprise (stages)
  • construction et validation de votre projet professionnel : choix de la formation, recherche de votre maître d’apprentissage; accompagnement jusqu’à la signature de votre contrat d’apprentissage

La durée de cet accompagnement pourra varier de quelques jours à plusieurs mois, en fonction de votre situation et de votre projet.
Tous les CFA du réseau Réana assurent cet accompagnement sur-mesure. Contactez-les.
Pour exemple,: Tuasdelavenir

Contactez-nous

Contactez-nous